jeudi 31 mai 2012

Escapade Arlésienne. St-Rémy-de-Provence. Glanum (3).

...
Puis dans la partie médiane du site, nous découvrons les temples géminés qui étaient dédiés au culte de la famille impériale. Le plus petit a fait l’objet d’une restitution partielle, ce qui nous montre l’élégance de ce que devais être ce lieu.

Le centre monumental, cœur de la cité avec le Forum et son puits à Dromos (qui tient son nom du couloir, aménagé en un escalier d’accès d’eau), bordé par la basilique dont subsistent 24 piliers de fondations carrés,



la curie qui servait à réunir les élus locaux et de tribunal.

avant de découvrir le quartier résidentiel.
...

 °koukou42°

samedi 26 mai 2012

Escapade Arlésienne. St-Rémy-de-Provence. Glanum (2).

...
Les premières fouilles commencèrent en 1921, un travail colossal permit de mettre à jour la ville telle que nous pouvons la voir aujourd’hui en face des Antiques.

On y voit encore les grands monuments, disposés le long d'une rue centrale, qui recouvre sur une bonne partie de son parcours les égouts de la ville.

La partie du site plus rétrécie au pied des Alpilles où se situe le quartier indigène est consacré au Sanctuaire autour de la Source Sacrée qui a été monumentalisée au II ème siècle avant J.C,

du sanctuaire d’Hercule où de nombreux autels votifs ont été retrouvés devant l’entrée,

du temple de Valetudo offert à la déesse romaine de la santé,
...

°koukou42°

mercredi 23 mai 2012

Escapade Arlésienne : St-Rémy-de-Provence : Glanum.

...
La ville de Glanum : Les premiers habitants ont laissé des traces 2500 ans avant notre ère mais c’est environ 600 ans av. JC que les premières tribus gauloises, s’installèrent au fond d’un vallon de la face nord des Alpilles autour d'une source importante fréquentée depuis la préhistoire. Un dieu celtique, Glan, et ses compagnes bienfaisantes, les Mères Glaniques, habitent ces eaux réputées guérisseuses et donnent leur nom aux habitants. Au IIe siècle av. JC, des Salyens d'origine celto-ligure ont bâti autour de la source guérisseuse et sacrée, une ville prospère toute imprégnée d'hellénisme par les grecs.

Cette importance attira l’attention des Romains qui s’emparèrent de Glanum, qui accéda au rang d'Oppidum Latinum au début de notre ère. A l'époque Impériale de Rome, la ville se dote des monuments de la cité : le forum, les temples, les thermes et les édifices de spectacles mais elle reste avant tout un sanctuaire religieux autour de sa source sacrée.

Glanum ne résista pas aux invasions barbares et fut complètement détruite vers 260. Les Habitants survivants abandonnent alors Glanum au profit de la petite agglomération voisine située dans la plaine, à moins d'un kilomètre au nord, qui deviendra St-Rémy-de-Provence.
°koukou42°...

vendredi 18 mai 2012

Naturellement bon : Gelée de fleurs d'Acacia.

Pour deux pots à confiture :

200 grammes de fleurs d'acacia (seulement les pétales blancs)

50 cl d'eau

350 grammes de sucre en poudre

2 grammes d'agar agar.

Faire tremper les fleurs d'Acacia dans l'eau pendant une nuit. Filter en exprimant bien les pétales. Verser dans une casserole et porter à ébulition pendant 5 minutes. Délayer l'agar agar avec 2 c à s d'eau puis verser dans l'eau chaude et laisser bouillir encore 2 minutes. Mettre en pot. Et...
Bonne dégustation °koukou42°

mercredi 16 mai 2012

Coïtus Naturalus.(1).

Lors d'une journée presque d'été
Au fin fond d'une prairie
J'ai entendu de petits cris ;
Et donc...j'ai été lorgner.
°koukou42°

mercredi 9 mai 2012

Escapade Arlésienne. St-Rémy-de-Provence. Les Antiques (2).

...
L'arc de triomphe

Qui signalait l'entrée de la ville de Glanum a été édifié à la fin du règne d'Auguste ou au début de celui de Tibère, à proximité du Mausolée qui lui est antérieur d'une cinquantaine d'années. La forme actuelle de l'arc de triomphe ne donne qu'une faible idée de la majesté qu'il pouvait avoir dans l'antiquité : toute la partie supérieure a disparu.

La voûte est ornée de cent dix caissons hexagonaux en forme de nids d'abeille remarquablement ciselés.

Elle est soulignée par des bandeaux de fruits (grenades, pommes, raisins), de rameaux d'olivier et de rinceaux de fleurs.

Elle évoque par son exubérance les bienfaits de la paix et de la civilisation, en contraste avec la thématique guerrière des bas-reliefs sur les côtés qui représente des captifs, hommes et femmes, au pied de trophées, qui laissent transparaître leur abattement.

Ces deux majestueux monuments sont le prélude à la découverte d’un site magnifique…
°koukou42°

mardi 8 mai 2012

Escapade Arlésienne. St-Rémy-de-Provence. Les Antiques.

Petite traversée des Alpilles afin de nous rendre à St-Rémy-de-Provence, lieu de naissance du célèbre Michel de Nostredame, dit Nostradamus.

Puis nous nous rendons au plateau « des Antiques » qui se compose du : Mausolée

A l’exception de la pomme de pin qui coiffait sa coupole, cet édifice de 18 mètres de haut qui n’est pas un tombeau mais plutôt un cénotaphe, monument élevé par trois frères de la famille des Julii vers 30 av.J.-C en l'honneur de leur père et grand-père est l’un des plus beaux du monde romain qui nous soit parvenu intact. La composition architecturale superpose trois éléments distincts. Un socle sculpté sur ses quatre faces de bas-reliefs représentant des scènes de batailles et de chasse.

D’un quadrifrons, arc de triomphe a double entrée,

et d’une tholos, rotonde corinthienne abritant les effigies de deux personnages, le tout surmonté d'un pyramidion conique .

Ensemble d'une très grande finesse d'exécution.

. ...

 °koukou42°

vendredi 4 mai 2012

Escapade Arlésienne. Les Baux de Provence (2).

Après la traversée d’un goulet taillé dans la roche, nous débouchons sur le plateau qui surplombe le village et où se trouve le château. Nous avançons jusqu’au bord de l’éperon et a notre vue s’offre un panorama exceptionnel sur la vallée des Alpilles.

L’éperon des Baux est l’un des derniers contreforts du massif des Alpilles. C’est à cette configuration que le site doit son nom puisque le bau en provençal, désigne un escarpement rocheux. Cet escarpement à pic de 20 à 45 mètres protégeait naturellement le château contre une attaque venant de la plaine.

Les ruines imposantes de la citadelle longe le flan est de l’éperon rocheux, ne faisant qu’un avec lui. On accède au château et au donjon par un escalier assez difficile, d’où on a une vue d’ensemble du site assez exceptionnelle.
... °koukou42°