vendredi 19 juin 2015

Escapade Val de Loire. Azay le Rideau - Amboise. (fin).

...


La façade est comporte comme toutes les façades des mâchicoulis couverts sur consoles formant un chemin de ronde.

Les créneaux ont été remplacés par des ouvertures rectangulaires qui servent de fenêtres dont certaines sont murées et entre chaque ouverture se trouve une archère-canonnière.

Nous découvrons la façade sud encadrée de deux tourelles.

Le boulevard à canons (terrasse située au pied du château pour placer les pièces d’artilleries) a été supprimé lors des restaurations des années 1950 pour que la rivière Indre, ralentie par des seuils, serve de miroir d’eau.

La façade ouest donnait anciennement sur un jardin

où l’on accédait par une passerelle et par un passage reliant la cour à celui-ci.


A partir de 1810, les marquis de Biencourt font drainer les prairies pour créer un parc à l’anglaise dont les allées concentriques doivent permettre d’admirer les façades du château.

Nous quittons ce lieu plein de romantisme pour faire un tour dans le village

et découvrir l’église Saint-Symphorien qui communiquait avec le parc du château, qui fut bâtie au XII° siècle puis agrandie au XVI° siècle.

Elle présente sur sa façade à pignon, des sculptures du Christ et de saints dans des niches datant du premier édifice.

En ce dernier soir à Amboise, nous dînons au restaurant de notre hôte « chez Bruno » avant une petite balade sur les bords de Loire

où se déroule une petite reconstitution historique.



Retour sur Lyon le lendemain.

°koukou42°
















vendredi 5 juin 2015

Escapade Val de Loire. Azay le Rideau. (3).

...

C’est par un escalier à vis que nous accédons au Grand comble dit « à surcroît » étant donné que la charpente s’élève au dessus du plancher et libère l’espace.


Celle-ci est d’origine et date de 1522 et nous profitons d’être en hauteur pour admirer les différentes décorations qui orne la façade.



Nous redescendons au rez-de-chaussée et découvrons la bibliothèque,

l’ancien passage entre la cour et les jardins accessibles par une passerelle en bois enjambant le fossé. Son niveau est remonté au XIX° siècle et les portes sont remplacées par des fenêtres. De la Renaissance, seule subsiste la magnifique voûte, caractéristique de la manière de couvrir les espaces semi extérieurs, 

puis nous passons par la petite salle à manger aménagée au XIX° siècle à la place d’une petite chambre,

puis pénétrons dans la cuisine qui avec le couloir et la dépense était à l’origine au niveau de la cour. Ces trois pièces ont été surélevées au XIX° siècle pour être au même niveau que les salons aménagés par les Biencourt.

Elle a conservé sa cheminée de la Renaissance. Le puits et l’évier font le lien entre la cuisine et la dépense, petite pièce réservée au stockage de la nourriture, du linge et de divers objets domestiques.

Nous continuons par la salle de billard qui occupe l’ancienne salle des gardes,


et finissons par le salon Biencourt restauré et retrouvé l’atmosphère chaleureuse qu’il possédait au XIX° siècle.


Ainsi se termine la visite du château avant de découvrir les extérieurs et le parc.

...

°koukou42°









jeudi 4 juin 2015

Escapade Val de Loire. Azay le Rideau. (2).

...

Nous empruntons l’escalier d’honneur où chaque volée montante est couverte d’un plafond à caissons décorés de divers médaillons




qui nous mène au premier étage où ce situes les espaces nobles dont : La Chambre Renaissance

agrémentée d’une cheminée du XVI° siècle,

l’oratoire évocation d’un lieu de prière privé,

la chambre bleue,

la grande salle qui accueillait bals et festins

agrémentée d’une imposante cheminée,

l’antichambre du roi 

où trône au murs des portraits royaux

et la chambre du roi. 

...

°koukou42°